Le Jour où j’ai croisé Lenine. Il est encore tôt ce dimanche matin lorsque je quitte ma chaleureuse auberge de jeunesse. Pourtant lorsque j’arrive sur la Place Rouge quelques minutes plus tard, la file est déjà impressionnante. Je ne rebrousse pas chemin car le soleil brille, et il semble tant bien que mal neutraliser ce … Lire la suite

Le jour où j’ai conduit 3082 miles. 3082 miles, c’est l’équivalent de 4960 kilomètres environ. En deux semaines. Parce qu’il m’arrive de faire des choses comme ça, sans aucun sens. Très souvent lorsque je voyage, je me retrouve dans l’incapacité de choisir les destinations précises que je veux découvrir… J’hésite tant entre certains endroits que … Lire la suite

Le jour où j’ai dormi sur un banc. La Malaisie, c'est probablement le pays d’Asie que j’ai préféré parmi ceux que j’ai eu la chance de pouvoir visiter. Tout d’abord parce qu’elle se montre moins envahie par les hordes de touristes que l’on rencontre en Thaïlande d’une part, et d’autre part parce qu’elle paraît aussi … Lire la suite

Le jour où mon pote s’est fait braquer. On frappe à ma porte. Je suis sortie trop tard la veille pour bien vouloir me réveiller, et je me retourne dans mon lit en prétendant ne rien entendre. On frappe à nouveau, beaucoup plus fort. Je suis toute seule dans un grand dortoir et je finis … Lire la suite

Le Jour où j'ai fini en prison. Je m’y sens bien, à Lisbonne... Tôt ce matin, je dévale avec allégresse les escaliers pour rejoindre l’école où j’apprends le portugais, quinze jours durant. A cette heure matinale, le quartier semble encore endormi mais il fait déjà bon dans les rues. Sur quelques murs des ruelles, je … Lire la suite

Le jour où je suis restée coincée dans un canyon. A Luderitz, sur la côte ouest de la Namibie, le vent souffle fort et les quelques bâtisses colorées de la ville sont littéralement coincées entre la mer agitée et les immenses dunes de sable. Il n’y pas grand chose à y faire - ni grand-chose … Lire la suite

Le Jour où j'ai caressé un géant marin. Aujourd’hui, j’ai hâte. Et pour une fois, je n’ai aucun problème à me réveiller tôt! De toute façon je ne pourrais pas dormir plus longtemps, bien trop excitée que je suis à l’idée de partir pour cette expérience grandiose. L’étendue de la saison de mise à bas … Lire la suite